Articles

Ce que Greta Thunberg ne vous dit pas ...

Image
Ce que la petite Greta ne vous dit pas , c'est que le réchauffement climatique a aussi du bon .
Pour preuve la décryogénisation de Bill Callahan  : congelé depuis vingt ans environ et sortant des albums chiants au possibles -albums encensés par des blogueurs qui ne les écoutent en général qu'une fois - Bill a sorti un double album dans lequel il donne à entendre des morceaux sur lesquels il chante à nouveau .
  Ce n'est donc pas un " Bill Calahan apaisé" ( un qualificatif qui revient souvent dans les critiques de cet album ) mais un Bill Callahan décongelé que l'on retrouve avec bonheur.
  Désormais sosie officiel de Jerome Garcin ( cf la coupe de cheveux ), Bill en arrive même à rappeler Nick Drake comme sur ce très beau morceau :
( Je profite de ce billet pour renvoyer à la lecture du compte-rendu d'un concert parXavier, le blogueur le plus doué dans cet exercice . Et je dis cela avec une petite pointe de jalousie).


Les séries netflix.

Image
Il y pire que les films netflix, ces daubes prétentieuses , esthétisantes et vaines : les séries netflix .
On leur préférera  donc  sans hésiter "Mytho" de Fabrice Gobert , auteur de l'une des meilleures séries jamais tournées : "Les revenants" ( = une première saison fabuleuse , une seconde vertigineuse, métaphysique ).
La semaine prochaine sur arte .

Unmade ( 2 )

Image
Loin, au-dessus de la mêlée , Thom Yorke réalise l'exploit : avoir un public souvent un peu pénible ( les fans de Radiohead, version actuelle des fans de Tom Waits dans les années 90. Pénible, quoi ) , jouer dans des stades , avoir cinquante ans , ressembler à Willie Nelson et pourtant écrire et interpréter ce titre fabuleux.
Cela force le respect.

Unmade.

Image
Ce n'est pas la version live la plus nette de ce titre magnifique  mais c'est l'une de celles que je préfère pour son dénuement , sa crudité . Comme souvent chez Thom Yorke ( dont je découvre la musique depuis cet été ) la voix est dans un premier temps un peu crispante , limite pénible , avant d'atteindre sur la fin du morceau des sommets vertigineux , des accents déchirants .
C'est troublant de se dire que finalement , si Ian Curtis avait vécu , était devenu populaire , il n'aurait donc pas forcément été condamné à suivre le chemin d'un pathétique Morrissey .
C'est troublant et rageant . 


Mort de Philippe Pascal : Pascal Obispo est « effondré ».( = Ouest France ).

Image
L'intérêt que présente ce titre d'article sur lequel je suis tombé par hasard , c’est que dans sa violence ( relisez-le ) il fait presque oublier la disparition de Philippe Pascal ( c'est la force d'Obispo dont je me dois de rappeler à ceux qui ne le sauraient pas que cet inénarrable  chanteur a écrit un titre dans lequel il rapporte ses dégustations de liquide séminal : " Tu es mon millésime , ma meilleure année ...").
  Philippe Pascal ou l'un des rares musiciens capable de revenir sur scène et de proposer à son public autre chose qu'une  reformation gênante .
  L'exploit méritait d'être salué.

Roky Erickson

Image

Fionn Regan .

Image
Lorsqu'il ne fait pas de featuring pour Bon Iver ou qu'il ne concourt pas avec le guitariste de Khruangbinpour les mondiaux  de la pire coupe de cheveux  ( ça vaut le coup de cliquer ICI ...), Fionn Regan écrit des titres magnifiques comme "The underwood typewriter" , "Abacus" , ou "Be good or be gone" .
On pense au grand Ron Sexsmith ou au non moins grand Ryan Adams .
C'est magnifique de dépouillement et de sensibilité .
C'est l'occasion d'une salutaire respiration dans un monde qui encense cette grosse tapette de Freddie Mercury * ...
A écouter absolument : l'album "The end of history" .

( * Ne voyez rien d'homophobe dans cette petite pique ; c'est juste pour faire un peu original par rapport aux très nombreux internautes qui opposent très souvent Bilal et Freddy , ce dernier servant de caution à leur critique du premier , alors que les deux sont aussi imbuvables .).