Articles

Eldorado.

Image
     Comme dans un rêve :  Johnny Cash , Daniel Darc , Bill Pritchard , Grant Mc Lennan , Sparklehorse , Mark Kozelek , The Apartments . Tous évoqués dans les Errances de Pierre Lemarchand, animateur de l'émission "Eldorado".  On reparlera bientôt de ce programme sur le blog .   En écoute, les deux titres fabuleux qui ouvrent la dernière émission . 

Ce que le documentaire "Hold up" ne vous dit pas ...

Image
    2020 suite  ...   Aussi inattendu  que la pandémie , le retour inespéré de Bill Callahan , flanqué une fois de plus de l'impayable Will Oldham .    Mais surtout ...   Plus scandaleux que la censure du documentaire  "Hold up" ( que l'on peut voir à peu près partout et qui nous  ressert l'inévitable coup de "l'holocauste" ; on ne se refait pas ...), la censure de MON blog .          Comment expliquer, en effet ,  que le billet dans lequel je dénonçais l'imposture Greta Thunberg soit si peu référencé ?    Pure censure .    On veut m'empêcher de célébrer le retour inespéré de Bill Callahan à un niveau auquel seuls les Chinois  étaient capables de le porter .    Merci à eux .    Merci au nouvel ordre mondial qui nous asservira peut-être ( on verra ) mais qui nous aura redonné Bill Callahan.     Ça valait bien deux confinements .     Sans rire .

Whirr - Ease

Image
  Bon, ce n'est pas très original comme morceau , ça fait vraiment beaucoup penser à My Bloody Valentine , ça ne casse pas trois patte à un canard , mais cette intro ...

Laura Veirs - Burn Too Bright / Another Space and Time .

Image
   Deux excellents titres de Laura Veirs pour oublier le flot actuel de conneries déversées sur les ondes et sur les réseaux sociaux, le sourire d'Olivier Véran et la perruque à lunettes du marseillais Patrick Sébastien : "Burn to bright" , avec l'une de ces intros in medias res dont Laura Veirs a le secret . Efficace mais jamais facile. "Another Space and Time ".Ambiance Everything but the girl période Cherry Red Records pour ce très beau titre de Laura Veirs . Une bossa nova évanescente mais jamais accessoire .  Un grand merci au  Very Good Trip  de Michka Assayas .

Bill Callahan And Bonnie ‘Prince’ Billy – "Blackness Of The Night".

Image
  2020 aura décidément été une drôle d'année , avec son lot de drames et de surprises. Au premier rang de celles-ci , ce "Blackness Of The Night" qui voit l'imbuvable Bonnie prince Billy et l'impayable Bill Callahan croiser le fer en vrais gentlemen , l'un ne cherchant pas à bousculer l'autre . Et le résultat est contre toute attente une vraie réussite : il y a longtemps qu'on n'avait pas entendu un solo de guitare aussi élégant et aérien sur lequel planent les ombres de l'immense Josh Rouse et du toujours renversant John Cunningham .  Pour les plus pressés , ça commence à 2'10.

The Bats - Another door.

Image
   Fantastique titre des vétérans de The bats ! Ça commence doucement , très gentiment , mais à 1mn07 le morceau  bascule . Le groupe  emporte alors l'auditeur dans une mélancolie aussi diffuse que lyrique , portée par des arpèges un peu hésitants qui préparent le final de guitare où passe l'ombre de Neil Young .  Humble et magistral .   Une fois de plus , merci au blog Impactus .

Old man winther : "Come along over" .

Image
  Ce blog voudrait rappeler que si "un monde d'après" meilleur doit advenir,  il est essentiel qu'au même titre que le commerce de proximité ou les filières courtes soient privilégiés des titres fabuleux - presque  miraculeux - comme ce "Come along over" .  Des titres légers , aériens et graves . ( L'album peut être téléchargé ICI )